Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  •   le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 07:29

vendredi 15 octobre 2010

 

Etre un instituteur qui inspire le respect et dégage une grande humanité, c’est déjà beaucoup.
Avoir dans sa classe unique un échantillon d’enfants qui par leur silence respecte le travail des autres, c’est un bon début dans la vie sociale.
Apprendre en s’amusant pas petits  groupes de 5ou 6 maximum c’est un privilège et toujours cette voix grave bienveillante qui corrige et explique.
Et puis il y a Jojo, le terrible charmant de service, grimpé sur la photocopieuse, il fait de son mieux pour sortir une page mais ça marche moins bien que le vélo.
Il y a Marie qui à 5 ans termine l’année en sachant lire et un petit garçon qui vient de dessiner des 7 au tableau et n’arrive pas à dire ce qui vient après 6, qui n’arrive pas à lire ami et dit copain à la place, finalement c’est pareil
Un beau film tout en respect de l’autre, j’espère que cette classe unique a trouvé le remplaçant, Monsieur est parti à la retraite.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sara 15/10/2010 18:42



Je n'ai pas vu le film, juste un extrait l'an dernier (enfin, ça se trouve, je ne parle pas du même). Je suis encore loin d'arriver à avoir le silence sur plus de 10 mn avec mes 24 élèves, sur
seulement deux niveaux. C'est un truc que j'ai du mal à supporter: le haut niveau sonore, on dirait que les enfants ne savent pas parler normalement.


Quant aux classes uniques (de plus en plus rares), mon frère en a une , il a une vingtaine d'élèves sur 7 niveaux, de la maternelle au CM2, et c'est un sacré boulot...



saperli 15/10/2010 11:57



pour un fois qu'il y avait un truc bien, je l'ai loupé !



heure-bleue 15/10/2010 11:54



J'ai écouté Martine Aubry, bof...



mammilou-mijo 15/10/2010 11:41



J'ai vu ce film il y a quelques années alors que j'étais encore instit et j'avais beaucoup aimé. Je n'ai jamais eu de classe unique puisque j'ai toujours enseigné dans des grandes villes
mais je suis sûre, comme le dit Elyane, que cela ne doit pas être facile tous les jours!



Boutoucoat 15/10/2010 09:53



Ces enfants là ont bien de la chance .....les religieuses que j' ai connues n' avaient hélas pas cette bienveillance .