Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  •   le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 08:36
IMG-0340.JPGIMG-0352-copie-1.JPG















Un Panorama de rève pour ceux qui comme heure Bleue souffrent de la pollution parisienne, une vue imprenable pour celles qui n'ont que la brume de Seine et Marne le matin au réveil et une pensée pour les pauvres travailleurs tandisque que nous profitons de vacances à rallonge qui se déclinent tel un abecédaire, Antibes avec l'image de Nicolas de Stael se suicidant face à la mer, les Hauts de Cagnes où le café liégeois m'est refusé pour cause de congélo en panne, visite à la Bonne Mère hier d'où la vue sur Marseille est impressionnante, belle ville qui aurait bien besoin d'un lifting, repas dans un quartier branché, calanques superbes où mes pieds ont enfin laissé leur marque dans le sable, régime aux oubliettes quant au dessert la cousine perverse me tend 5o cm de rocher Suchard, comment résister? Trop dure la vie de vacanciers-touriste, aujourd'hui les Saintes Marie de la mer, il faut paraît-il que j'oublie le collier de perles...Une bonne odeur de ca    fé vien chatouiller mes narines, un petit tour chez vous, pas trop de coms car je ne veux pas monopoliser le Pac, nous sommes4  en liste d'attente...
Repost 0
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 07:43
Quelques nouvelles en passant et surtout je vais aller voir si tout va bien chez vous. Hier au téléphone une des premières choses que Sister m'annoncé "Bérangère est revenue". C'est toujours comme ça à peine on tourne le dos et  il y du nouveau . Nous avons quitté Cagnes hier aprés s'en être mis plein les yeux à Beaulieu en visitant la Villa Grecque et les magnifiques jardins Rotchild, le tout agrémenté d'un panorama magifique, y a pas à dire vue sur la mer c'est quand même mieux que vue sur le Loing (jolie rivière qui serpente devant chez moi) Bon je ne vais pas revenir la-dessus... Depuis hier soir nous sommes chez des cousins qui vont nous emmener visiter les calanques de Marseille, j'en ai envie depuis que  plusieurs fois par an Jean-Pierre Pernoud nous y balade dans Thalassa. Quel plaisir de retrouver un PC, même si je n'ai pas encore trouvé comment mettre des photos.
Bien qu'en vacances, je ne vais pas vous épargner les nouvelles de Maminette, elle a sorti une 3ième dent, pas au bon endroit, et fait non avec sa main, le temps de la sagesse serait-il en voie de disparition?

J'entends que ça s'agite dans la maison, un café serait le bienvenu pour m'accompagner dans ma visite chez vous. Inutile de préciser que le temps est toujours magnifique, c'est lassant de répéter la même chose...
Repost 0
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 07:53
Ceci est un blog pirate...

J’utilise en effet les coordonnées « bloguistiques » de Mab pour émettre quelques réflexions quant à notre séjour en ces pays du sud...
Arrivé sous une ligne que je situerais au niveau Valence, le soleil nous souhaite la bienvenue !
On se demande pourquoi au dessus de ces latitudes il n’est point là ?
Un souffle de Mistral nous rappelle que les arbres même eux...bougent !
Avignon...Evidemment ! Un moment de plaisir, les remparts, des rues bordées de propriétés belles, anciennes, le charme à l’état pur. Pas partout, certes, mais là où la cousine nous fait visiter son appartement...L’immeuble ! ! ! Vous savez le célèbre entomologiste Fabre, mais si rappelez-vous...eh bien il l’habitait.
Cagnes sur Mer, la mer y habite c’est déjà un gros avantage, l’appartement de notre amie ! Bien, ben oui, sur la terrasse droit devant, la mer.
Premier bain de soleil, premier bain de mer...Oufff ! IDEAL, pas trop chaud, juste comme on aime.
Les gens...quoi en dire ! N’ont pas le type négroïde mais tout aussi « noir » L. Faudrait que je dise à Mr Sarko d’instituer un impôt sur le bien-être, car là, ils exagèrent.
Du balcon, sur le boulevard de la plage, des cabriolets, quelques Ferrari...Dans les airs des avions privés qui décollent de Nice, sur l’eau des bateaux, voiliers, vedettes...J’ai bien réfléchi, la prochaine fois j’amène une bâche pour couvrir notre « Berlingo »
Hier, Nice, Beaulieu, St Jean Cap Ferrat, Monaco, Menton, oui ! c’est beau, mais y a pu de place pour construire...On a même vu un revêtement routier sous un tunnel de Monaco qui brillait de mille feux ! Je crois qu’ils ont parsemé des éclats de diamants sur l’asphalte pour éviter les dérapages ! Quelle prévoyance. Ensuite, nous sommes allés boire un billet de 20 €...j’ai demandé d’être servi dans un verre à liqueur...On a l’impression d’en avoir plus !...
Mais bon ! N’exagérons pas...On ne paie pas le sel...Y en a plein la mer.
Ben bonnes vacances, nous ça se maintient, et on en profite un max...
Bises
MAKY
Repost 0
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 15:56


Comme je le pressentais et le redoutais, endive je suis et endive je vais rester si je persiste à mettre un écran total, donc j'arrête afin de prendre un peu de couleurs sur les jambes, au moins. Nous croisons sur la plage et partout du reste un échantillon de couleur du plus bel effet qui va du pain d'épice clair au chocolat noir. Je suis jalouse de cette population qui tout au long de l'année reçoit les bienfaits du soleil, y a t-il un impot pour ça ?
Avec mes 3o minutes d'internet je n'ai pas intérêt à raconter et à m'étendre sur des idioties, donc allons à l'essentiel, dans ma grande générosité hier je suis allée respirer à pleins poumons l'odeur de l'argent du côté de Nice et ses environs. Aprés tout c'est peut-être comme un rhume, contagieux et volatile, cela arrivera sans doute parmi vous, faites en bon usage. Outre la bonne odeur de l'argent, quel est l'imbécile qui a dit que cela n'avait pas d'odeur? les paysages superbes ont comblé le manque que j'ignorais avoir. La rade de Villefranche, je ne m'en lasse pas vue de la moyenne corniche.
Si je ne veux pas exploser mon budget je m'arrête là, et vais faire un petit tour chez vous.
Demain vous aurez un compte rendu de Maky.

Repost 0
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 11:27

Ils sont nombreux, touristes-pigeons, vacanciers-qui-ne-veulent-pas-bronzer-idiots, amateurs d’art éclairés ou croyant l’être, ils sont nombreux et impatients de pénétrer dans l’arène exposant les oeuvres d’artistes espagnols contemporains. Epuisés d’avoir gravi le raidillon il faut avant tout sacrifier au rituel de tous lieux publics: Payer. 1ère estocade, 12 euros par personne, 13 si l’on prend des photos !

Quelques sculptures de Miro montent la garde, la visite peut commencer. 2ème estocade, les tableaux accrochés laissent les pigeons pantois, les amateurs d’art un peu moins éclairés prennent des mines d’expert, se tiennent le menton d’un air dubitatif et espèrent que la prochaine salle répondra à leur attente. Que nenni, s’offrent à leurs yeux exorbités un grillage orné de noeuds en papier rose, un marteau dont le manche est transpercé d’un clou, des verres avec des glaçons en plexiglas, la liste de ces incongruités serait trop longue...Tout cela a très certainement un sens, bien caché pour le touriste moyen. Le fou..ge de gueule élevé au rang d’art majeur.

J’avais envie depuis toujours de visiter la Fondation Maeght, c’est fait...Ne restait plus qu’à aller se laver les yeux à Saint Paul, la Colombe d’Or chère à Montand est bien défraîchie, les joueurs de pétanque sur la place ombragée connaissent leur rôle à la perfection, dès que passe un groupe de touristes ils contestent un point haut et fort mais sans le talent de Pagnol, la visite de ce merveilleux village rachète amplement les aberrations vues avant, architecture médiévale sobre, galeries d’art tous les 2 mètres, et  vue imprenable sur la mer. Les habitants connaissent-ils leur chance ? Bon d’accord il faut grimper tout le temps !

Ces premiers jours de vacances se déroulent au rythme de la plage et des excursions, comme prévu Maky se plaint des galets, il fait un temps superbe et septembre présente bien des avantages, nous ne sommes pas anéantis par la chaleur par contre comme en août il doit y avoir écrit en lettre d’or sur mon front « américaine », le melon au prix du caviar ou presque...

La seule chose négative de ce séjour est le sevrage « Pcique » c’est très dur de ne pas pouvoir se précipiter sur Google à tous moments, ne pas prendre de vos nouvelles, c’est inhumain . J’ai trouvé un « Cyber-espace », j’irai tout à l’heure et après ce sera fermé jusqu’à lundi, trop dure la vie de vacanciers.

Ah, j’oubliais de mentionner que  Grande Pipelette Saoulante nous a bien rendu service pour nous guider dans le labyrinthe des zones commerciales et industrielles dans lesquelles nous errions afin de trouver les chaussures anti-galets.

Repost 0
3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 06:28
voisins.jpg
















Ah qu’il était réconfortant et agréable de voir dès le matin le voisinage s’installer prés de la rivière, comme c’était amusant de participer à ce grand déballage de victuailles, qu’il était curieux de voir ces allées et venues incessantes de personnes connues ou pas, ployer sous le poids des chaises, tables, parasols, bouteilles, plats , assiettes, comme c’était plaisant de se présenter à des gens que l’on voit tous les jours sans se parler, que de découvertes et de rencontres, cocasses ou intéressantes. Le parking de l’ancien lavoir qui nous était réservé s’est trouvé bien vite rempli par la centaine de personnes présentes, séduites par la perspective de ce beau dimanche ensoleillé.  Mais cela ne s’est pas déroulé ainsi, loin de là, pour commencer nous étions …7 avec de quoi tenir un siège pendant 3 jours, un peu plus tard nous étions 8, au dessert 9, le photographe du journal local est venu immortaliser ce grand moment, la police municipale en vélo est passée voir si tout allait bien ! L’adjoint au maire avec, 3 autres personnes, est venu dire bonjour, un voisin convié dans un autre quartier a offert du champagne, le boulanger pour se faire pardonner une participation tardive a apporté une grille pleine de gâteaux. Au final nous avons atteint le chiffre record de 10 participants.
C’est amusant de constater que tous les autres avaient des repas de famille prévus depuis des mois…C’était jubilatoire de penser que tous ceux qui avaient fourni une excuse bidon étaient bloqués chez eux et nous regardaient derrière leurs volets clos.
Pour résumer : Un beau et chaud soleil, peu de convives mais une excellente journée, des canards qui eux ont participé en nombre. Nous ferons mieux l’année prochaine.

Bon c’est pas tout ça mais nous partons dans quelques heures, il faudrait que je lache le clavier mais j’ai du mal. Je m’arrangerai bien pour passer chez vous de temps en temps et vous narrer par le menu nos petites histoire, coups de soleil de May, plagistes grands, beaux et bronzés, méduses ou pas et quelques sorties culturelles que j’ai bien l’intention de faire.

Repost 0
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 07:15
pav--.jpg

Depuis plus d’un an que j’ai entrepris cette « œuvre immense » et oh combien impérissable, je veux parler bien sûr de la redaction quotidienne  de mon blog, je suis toujours étonnée et amusée en parcourant les statistiques de voir que dans le monde entier, oui même en Chine, certains lecteurs lointains suivent régulièrement les non-évènements  de mon quotidien, cela d’ailleurs ne devrait pas me surprendre puisque je fais de même. Mais il y en a un  ou plusieurs, je ne sais pas, qui m’intriguent particulièrement sans pouvoir expliquer pourquoi donc c’est à toi que je m’adresse ce matin, lecteur suédois ! Tu m’as même suivi quand j’ai déménagé alors qui es-tu ? Que fais-tu ? Es-tu un expatrié  en mal du pays ? Tu m’intrigues, je voudrais tout savoir sur toi, juste un petit mot dans un commentaire me comblerait de bonheur. Je me pose moins de questions sur le lecteur turc qui visite jour après jour le blog.

Bon le départ est imminent, nous avons toutes les consignes, données dans le désordre le plus total, ne pas se tromper de placard pour ouvrir l’eau et le gaz et ne pas oublier les clés , la pelouse est rasée de prés, elle pourra attendre, j’ai confié le sort de mes 2 femmes (Pomponette et Sister) à plusieurs personnes. Hier pendant une heure Pomponette a cherché la photo d’un groupe de joueurs de rugby datant de 1926, que je dois remettre au successeur du notaire chez qui travaillait mon grand-père et qui recherche des documents de ce genre. Dans cette quète à la photo ancienne Pomponette a bien imploré St Antoine de Padoue, vous qui faites trouver tout, mais en vain, c’est Sister qui a eu la main heureuse.

Repost 0
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 06:46
livre3.jpg

Hors de question d’arriver sur la plage avec un teint d'endive qui aurait poussée dans un lavabo, shootée aux cachets d'aspirine, des jambes livides, des bras d’ouvrier agricole qui aurait remplacé le « marcel » par un T-Shirt et un ventre…lui il y à longtemps que je ne le montre plus. Donc tout à l’heure afin d’essayer de tromper l’ennemi, j’ai nommé l’autochtone qui a passé son été à griller sur le sable, opération auto-bronzant, l’ennui c’est que je n’ai jamais été très experte dans cet excercice délicat, toujours trop pressée de remettre les chaussures, d’où les marques disgracieuses au niveau des chevilles, des traînées plus foncées par endroit et jamais la couleur irréprochable des filles des magazines, vous savez celles qui sont retouchées grâce à un logiciel de photos qui enlève d’un clic 3 kilos sur les hanches, galbe les molets et donne une couleur de miel à la peau. Mais avant le tartinage de ce produit miracle, la torture de l’épilation s’impose, traquer le poil fait partie intégrante des plaisirs de la femme, le statut de sexa a bien des avantages, le poil se raréfie considérablement. Ces choses primordiales étant faites il ne me restera plus qu’à concocter un repas pour Belle TT et Archy-mamy, sans oublier Pomponette et Sister. Belle TT vient nous apporter les clés de l’appartement, les petits renseignements concernant la résidence, codes d’entrée, codes pour la piscine etc…Il y à quand même 12 ans que nous avons été chez elle pour la première fois, à cette époque Fille Unique était venue nous rejoindre avec son futur mari. Nous étions loin de penser que nous serions 4 fois grands-parents et que son parcours professionnel serait aussi tortueux, parisienne elle était et pour elle seul le centre de Paris était l’endroit où habiter, du Sentier à la rue Rambuteau en passant par la rue Coquillière elle se retrouve depuis 8 ans en pleine campagne, loin des préoccupations de métro bondé, de pollution, et d’appartement trop petit, et de parking.

Repost 0
31 août 2007 5 31 /08 /août /2007 07:44
fin-aout-2007-2-copie-1.jpgfin-aout-2007-1.jpg





















Parce que je vis dans une ferme, dans la boue le plus souvent que je n’ai pas le droit de mettre des robes en dentelle, je suis une fille moi. Ce n’est pas parce que papa manie la tondeuse sur les moutons et les têtes des garçons que je n’ai pas le droit d’avoir les cheveux longs, mamanamoi adorait quand elle était petite la crinière virevoltante de Dalida, ce n’est parce que la maison est toujours en travaux que je dois être en salopette tous les jours, je répète : « je suis une fille », mais bien que fille je ne suis pas obligée d’aimer le rose, couleur qui n’était pas très tendance jusqu’à ma naissance dans la famille, alors Mab avais-tu besoin de t’acheter des tennis roses hier ? Je ne te connais pas de puis bien longtemps mais je sais que ce n’est pas ton genre. Bon pour en revenir à la robe en dentelle, je dois avouer qu’elle est aussi bonne que jolie, le tissus est si doux et fin que le machouiller est un vrai bonheur, maman n’a pas l’air contente…Demain s’il fait encore beau et chaud j’aurai droit à l’autre, celle qui montrera plus mes jambes fines et galbées. C’est ma grand-tante Sister qui a trouvé ces robes et avant de les mettre en vente elle me les prête le temps de faire des photos. On m’a procuré un drôle d’engin à roulettes, il paraît que je vais bien m’amuser avec ! C’est un youpala, ça sert à avancer mais moi je recule, je n’ai pas la dextérité de N°3 pour manier les engins qui roulent et tous ces efforts me fatiguent beaucoup.


livres-suite-copie-1.jpg

Repost 0
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 07:36
linconsol--.jpg

Maky avait raison quand il bougonnait « ils font n’importe quoi, les murs ne sont pas assez haut, ils s’y prennent comme des abrutis et puis d’abord ils ont l’air complètement idiots » C’est vrai qu’à les voir essayer de faire entrer une poutre de front par une ouverture étroite ne dénote pas un QI très élevé.  Au printemps les bébés sont arrivés, rien à dire les parents faisaient les courses pour les nourrir régulièrement, pas de maltraitance, juste un peu de laxisme dans l’éducation. De plus selon les lois cadastrales en vigueur, leur habitation était trop prés de la notre, que faire, il y a bien assez de SDF pour que nous tentions quelque chose…Hier ce qui devait arriver arriva, Maky a ramassé 2 bébés pigeons tombés du nid, trop petit et baclé, ils étaient morts. Depuis les parents sont inconsolables, se lamentent dans le jardin comme des âmes en peine et donnent raison une fois de plus à Maky !
Tous les jours jusqu’à mon départ je vous mettrai une photo des livres que j’emporte. Si celui-ci tient les promesses des autres du même auteur , pas de déception. Après « Les vestiges du jour » et celui sur le clonage humain (froid dans le dos) je pense que la pioche est bonne. Comme je le disais à une amie il ne me manque qu’un bon gros pavé, bien lourd sur l’estomac, une saga familiale, romanesque à souhait, du genre « Les gens de Mogador » que je relirai bien, histoire de me perdre dans les bonheurs et malheurs d’une famille sur plusieurs générations.
Petit message personnel pour Otir : Pas merci pour ton billet de ce matin, moral plombé  pour la journée.
Au fait j’ai tout retrouvé dans word sans avoir rien fait…

Repost 0