Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog attentiontravaux.suite
  •   le blog attentiontravaux.suite
  • : Famille, lectures, humeur du jour.
  • Contact

  • bricol-girl

visiteurs

Archives

Articles Récents

28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 06:14

jeudi 28 juin 2012.

 

 

Les bobines de fil là où j’avais regardé maintes et maintes fois, dans mon sac !

 L’esprit enfin tranquille, l’humeur ménagère et dopée par le soleil émergeant du brouillard j’ai attaqué le nettoyage des interrupteurs crasseux, satisfaite du devoir accompli, pourquoi ne pas repasser le linge en attente et ranger tout ce que le moral en baisse dû à cet automne en juin avait disséminé un peu partout dans la maison.

Une matinée productive donc.

Sur ma lancée, dans l’après-midi, profitant de l’absence de Maky (qui n'aurait pas voulu) j’ai installé sur l’escabeau un tabouret destiné à me donner la hauteur nécessaire pour tailler les roses fânées de la roseraie en transpirant comme un gigot au four.

C’est fou comme le fait de retrouver quelques malheureuses bobines peut déclencher une cascades de petits gestes utiles et nécessaires...

Ma vie est passionnante!

Repost 0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 06:53

mercredi 27 juin 2012

 

IMG_2864.JPG

 

 

Ne trouve pas forcément. C’est mon cas, depuis quelques jours la quète aux bobines bat son plein.

La semaine dernière je suis allée (30kms aller-retour) achetée des fils pour alimenter la machine à coudre, pour avoir la qualité et le choix dans les couleurs il faut se déplacer hors du village.

J’ai ramené 25 mètres de tissus pour une amie, de la doublure pour Sister et 5 bobines pour moi. Depuis elles sont introuvables, mais où ai-je bien pu les mettre ces fichues bobines ?

Rien n’est plus fatigant que de chercher (j’ai même regardé dans le frigo) ça tourne à l’obsession, d’ailleurs pendant que je tapote sur le clavier je fais mentalement le tour de la maison, tout en me disant qu’elles réapparaîtront un beau jour, faudrait pas que ça tarde j’ai des choses à piquer.

Pour l’instant la prière à st Antoine de Padoue reste sans effet, j’avoue que je ne lui ai rien promis en échange

Repost 0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 07:32

mardi 26 juin 2012

 

Si nous étions en été ce serait agréable d’avoir les fenêtres ouvertes, surtout que les corbeaux sont bien moins bruyants en ce moment.

Si nous étions en été j’aurais rangé les vêtements d’hiver et les couettes.

Si nous étions en été le liseron sur-vitaminé par la pluie pousserait avec moins de vigueur.

Mais nous sommes en automne, certes un automne assez doux mais tellement gris que le moral en prend un coup.

Mes désirs sont des plus modestes, juste 2 ou 3 journées de franc soleil, est-ce trop demander ?

Repost 0
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 07:38

lundi 25 juin 2012

 

Je ne sais pas vous mais moi je suis restée bloquée, figée aux années 80.

Quand j’entends « il y a 30 ans dans les années 80… » mon sang ne fait qu’un tour, je pense aussitôt « mais non ça fait 20 ans »

Ce n’est pas un refus de vieillir ou alors inconscient.

De même que je n’ai jamais accepté l’adieu aux francs, les euros m’obligeant à une gymnastique cérébrale qui m’embrouille les neurones et la valeur des mes achats.

Moralité:

Je n’aurais jamais dû me moquer de ceux qui continuaient à parler de nouveaux francs alors qu’ils étaient devenus tout simplement des francs.

Repost 0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 06:38

dimanche 24 juin 2012

 

IMG_2863.JPG

 

Lundi matin j’entends du bruit dans la rue, un coup d’œil par la fenêtre, il pleut des assiettes lancées du premier étage de la maison voisine, pas de cris mais tirs précis, la dame en colère vise bien, son ex sur le trottoir essaie d’éviter les projectiles qui atterrissent sur la rue.

Le lancer d’assiettes cesse faute de munition, sommé par Ali, autre voisin, de nettoyer tout ce b…el sous peine de représailles monsieur ex vient me demander un balai.

J’ai toujours eu envie de casser une pile d’assiettes, comme dans les films, mais jamais de motifs suffisants pour le faire.

Repost 0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 06:32

samedi 23 juin 2012

 

La soixantaine lui va bien, le gris dans les cheveux aussi, pas une once de graisse, (Arditti prenez-en de la graine), et toujours dans ses yeux la fougue de l’amoureux de Chimène.

Francis Huster se promène dans la vie avec charme, élégance et discrétion.

C’est pas juste, il y a ceux que les années déglinguent et ceux qui se bonifient en les accumulant.

Et si je me le mettais en fond d’écran ?

Repost 0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 06:27

vendredi 22 juin 2012

 

 Sur le calendrier l’été est bien là, les jolies nappes lierre pour les déjeuners au jardin sont faites depuis longtemps, les fauteuils sont sur la terrasse, la pelouse est bien verte, les fleurs au rendez-vous et au garde à vous, tout est presque prêt pour profiter des beaux jours.

Si ce n’est que la piscine est toujours pliée dans son refuge hivernal, que la pluie n’a pas dit son dernier mot et que ce matin encore le ciel est bien changeant, beau mais menaçant.

De septembre à juin Eugénie ne manque jamais de demander au téléphone, juste après « Il est où Maky ? » « La piscine est installée ? » Ce à quoi je réponds invariablement qu’il faut attendre l’été.

Notre prochaine conversation risque d’être un brin tendue, alors météo capricieuse ou pas il faudra bien l’installer la bassine bleue, d’autant plus que Victor, staphylocoque doré oblige, en a été privé l’an dernier.

Repost 0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 07:10

jeudi 21 juin 2012

 

Enfant j’ai dévoré des mètres de la collection « La vie quotidienne en… »

Fascinée par les scribes, en Egypte, horrifiée en lisant le martyr des fillettes chinoises aux pieds bandés, j’ai eu chaud en Afrique et froid en Suède.

Plus tard j’ai découvert Le Cheval d’orgueil et la vie en Bretagne, moins exotique mais tout aussi passionnante.

Les biographies et autobiographies m’ont permis de pénétrer dans l’intimité des personnages célèbres, les 1000 et 1 détails sur leurs habitudes, leur caractère, angoisses me les rendent plus abordables.

J’aime aussi la peinture flamande du 17 ième siècle, celle qui nous montre des intérieurs modestes, un bébé qui pleure, un chat qui joue avec une souris, une femme, souvent fatiguée et un homme qui fume la pipe dans un fauteuil en bois après une dure journée de labeur dans les champs.

La splendeur de l’humain dans la vie quotidienne.

C’est  sans doute pour cela que j’aime les blogs.

Repost 0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 06:30

mercredi 20 juin 2012

 

 

Encore en train de me remémorer tout ce que Fille-Unique m’avait raconté au téléphone, petits et gros soucis, petites joies et anecdotes amusantes quand le téléphone a sonné : « Allo maman, je t’en remets une couche, je sors des urgences avec Eugénie » Je capte comme un léger soupçon de rire nerveux, trop c’est trop mieux vaut le prendre avec philosophie.

Eugénie a une grosse entorse, (rien de cassé) elle est plâtrée pour 10 jours et déambule en béquilles.

En bonne grand-mère je propose aussitôt d’aller chercher l’handicapée si besoin est mais en principe ce ne sera pas nécessaire.

J’attends d’autres nouvelles dans la journée.

Bon courage ma chérie pour cette journée particulière avec le bac de français pour Arthur et la demoiselle qui au choix sera ou grognon ou adorable.

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 06:50

mardi 19 juin 2012

 

 

 

Moi pour lui Mabounette, il a ouvert un blog en 2010. Nous nous sommes connus en Algérie, dîners, soirées, plage, la sympathie réciproque s’est muée rapidement en amitié d’autant plus qu’il avait une maison en France à quelques encablures de chez nous, maison de famille qui gardait la trace des peintres y ayant vécu à la belle époque des impressionnistes.

L’Algérie est un vieux souvenir commun, remplacé par les évènements familiaux, mariages et divorces de nos filles, petits-enfants, soucis de santé, anniversaires, sorties, culturelles ou pas, nous avons un passé commun riches de bons moments.

Quand j’ai connu Le goût j’ai tout de suite pensé à Jeanmi, même culture et même humour, même penchant politique et même souci de tuyauterie.

Alors quand j’ai vu qu’il commentait chez lui j’ai pensé que j’avais vu juste.

Bienvenue Jeanmi l'écrivain dans ma colonne de gauche.

Repost 0